cadoriental


M,AbdelKhalek HASSINI Président du CADOriental


السيد عبد الحكيم بنشماس رئيس مجلس المستشارين في تصريح حول الظرفية الحالية لمغاربة العالم.

أسماء الشريبي مديرة مكتب للدراسات والأبحاث في الهجرة والتنمية

Nadia Labhilil, Consultante en sciences sociales,Humaines et Politiques

Asmaa Arib. Prof, Membre de l'Association Argana Canada

السيد مصطفى مريزق أستاذ جامعي ومستشار جهوي بجهة فاس مكناس .رئيس لجنة العلاقات الخارجية والتعاون

El hassane Jeffali Actor asociativo, Presidente de "ADIB BILADI"

قاسم أشهبون فاعل جمعوي وناشط حقوقي عن مؤسسة حوار بهولندا

ليلى الشياظمي.دكتورة باحثة وفاعلة جمعوية بإسبانيا.

نادية أحمد أعمو. باحثة في الثرات ومستثمرة في الصناعة التقليدية

M. Moussa EL KHAL, Juriste et président de l'association SEME

الدكتور أبوبكر أبي السرور, مديرأكاديمية إبن خلدون بواشنطن "USA"

Fouad Ahidar vice-président du parlement bruxellois"Belgique"


Bouchra Bouzil


نادية الرحماني مستشارة بمجلس مدينة الرباط


Abdelghani Dades Membre du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger


إدريس رحاوي رئيس مؤسسة دبوماتيكا بروميوم


Mina Rhouch, Miembro del Consejo de la Comunidad Marroquí en el Extranjero


Mostapha LABYED


Bienvenue sur le portail du CADOriental
SPECIAL SEMINAIRE BERKANE
 
La culture au centre du développement local :
Santé, Sport et Economie Sociale et Solidaire
Un rendez-vous annuel avec les acteurs locaux et la societé civile de la région de l'Oriental Marocain afin de débattre autour des thèmes d'actualité : santé, sport, économie sociale et solidaire, avec un thème fédérateur et universel celui de la culture et comment intégrer cette dernière dans les politiques régionales de développement.
Plus d'info
 

Marocains du Monde et la régionalisation avancée

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et la Chambre des Conseillers organisent un colloque international sur les « Marocains du monde et la régionalisation avancée », les 27 et 28 juillet 2016, à Rabat dans l’hémicycle de la Deuxième chambre.
Le colloque s’est fixé pour objectif de faciliter la compréhension du rôle et des prérogatives des régions dans l’intégration de la migration dans les politiques de développement local ainsi que de l’apport des Marocains du monde (MDM) dans le développement de leurs régions d’origine.
Les travaux de cette rencontre de deux jours seront axés autour de 3 questions : les prérogatives des autorités locales et régionales en matière de migration ; les MDM et le rôle des régions en lien avec les départements et institutions nationales et régionales intervenant dans les affaires de la migration ; la régionalisation avancée et les droits des MDM, ainsi que la consolidation de leurs liens culturels et économiques au service du développement de leur région d’origine.
Des participants, en provenance de France, de Belgique, de l’Italie, de l’Espagne, des Pays-Bas, d’Allemagne, du Sénégal et du Maroc sont attendus à cette rencontre à laquelle doivent également prendre part les secrétaires généraux des partis politiques nationaux, des conseillers et élus municipaux, des institutionnels et des acteurs de la société civile.

CCME

Invité par le CCME, et afin confirmer son engagement en tant qu'acteur associatif issue de la dispora marocaine en Europe dans le développement de sa région natale, le CADOriental, representé par son président M. AbdelKhalek HASSINI et son trésorier adjoint M. Abderrahmane BENKERROUM, a saisi l'occasion de ce colloque pour renforcer sa présence auprès des acteurs locaux, institutionnels et associatifs engagés dans le processus de la régionalisation avancée préconisée il y quelques années.
Ce fut également l'occasion d'echanges fructueux et de tisser les contacts avec d'éventuels partenaires institutionnels et associatifs qui oeuvrent dans le domaine du développement à travers le monde.


Régionalisation avancée : L’indispensable implication des Marocains du monde


Les travaux du colloque international sur les « Marocains du monde et la régionalisation avancée » ont été lancés mercredi 27 juillet 2016 à la Chambre des Conseillers à Rabat. Les interventions des responsables ont unanimement appelé à impliquer les Marocains du monde (MDM) dans le projet souverain de la régionalisation avancée.

M. Hakim Benchemass : la démocratie participative nous incite à impliquer les Marocains du monde dans le projet de la régionalisation avancée
M. Abdellah Boussouf : l’expertise des Marocains du monde est un levier essentiel pour réussir le projet de la régionalisation avancée
M. Cherki Draiss : le projet de la régionalisation avancée servira à améliorer les services en faveur des Marocains du monde
M. Anis Birou : il faut prendre en considération les attentes des Marocains du monde dans la concrétisation de la régionalisation avancée
M. Abdeslam Seddiki : la dimension sociale des Marocains du monde est une priorité nationale
M. Mohand Laenser : nous sommes prêt un dialogue ouvert afin profiter de l’expertise des Marocains du monde
M. Fouad Ahidar : les Marocains de Belgique ont besoin du soutien du Maroc


Clôture du colloque les « Marocains du monde et la régionalisation avancée »


Les travaux du colloque sur les « Marocains du monde et la régionalisation avancée », organisé par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et la Chambre des Conseillers, a été clôturé le 28 juillet 2016 à Rabat.
Les recommandations et conclusions ont été présentées par M. Mountassir Hamada, chargé de mission au CCME. Les ateliers étaient axés autour de trois questions : les prérogatives des autorités locales et régionales en matière de migration ; les Marocains du monde (MDM) et le rôle des régions en lien avec les départements et institutions nationales et régionales intervenant dans les affaires de la migration ; la régionalisation avancée et les droits des MDM.
Parmi les recommandations de ce colloque, la nécessité d’intégrer les MDM dans le projet de la régionalisation avancée, identifier les besoins des Marocains du monde et de leurs familles dans les régions, organiser les campagnes afin de les informer sur leurs droits, coordonner les actions entre les conseils des régions et les centres régionaux d’investissements.
Les intervenants ont également recommandé d’installer des services spécialisés dans la gestion des affaires des MDM dans chaque région, dont la gestion sera confiée à des spécialistes formés dans le domaine de l’immigration. Ainsi, le manque de formation a été soulevé, d’où la nécessité des partenariats entre les universités et la société civile.

M. Abdellah Boussouf : il est nécessaire d’appliquer les recommandations de ce colloque
M. Abdellah Boussouf, le secrétaire général du CCME, a félicité la Chambre des Conseillers pour l’intérêt qu’elle accorde à la question des MDM et s’est engagé à publier les recommandations de ce colloque.
M. Boussouf a par ailleurs indiqué que cette rencontre, préparée depuis quelques mois par le conseil, avait pour but de faire participer les institutions à la réflexion sur les politiques publiques dans le domaine de l’immigration. Il a en outre insisté sur l’importance d’appliquer les recommandations de ce colloque et sur la nécessité d’installer des services dans les conseils régionaux afin d’être plus proches des attentes des Marocains du monde.
Le Secrétaire général du CCME a également appelé à constituer une « banque de projets » à la disposition des MDM qui veulent investir dans leurs régions et à prévoir des jumelages entre les écoles marocaines et les écoles dans les différents pays d’accueil pour encourager les échanges culturels.

M. Hakim Benchemass : la régionalisation avancée
Pour sa part, le Président de la Chambre des Conseillers, a déclaré que la deuxième chambre veille à l’application du projet de la régionalisation avancée et à « être la voix des régions ». « Une place de choix consacrée par la Constitution qui réserve à la deuxième chambre la prérogative d’examiner les lois liées au développement social et régional ».
M. Benchemass a rappelé, à cet effet, les recommandations du Forum parlementaire des régions il y a quelques semaines, et félicité le CCME d’être la première institution qui y a réagi en organisant ce colloque. Il a en outre considéré que cette « rencontre signe un engagement entre les deux institutions à coopérer pour la concrétisation du projet de la régionalisation avancée ».
M. Benchemass a en outre invité les Présidents de régions à accompagner cette dynamique et à organiser dans leurs régions des rencontres avec les institutions qui s’occupent des Marocains du monde afin de profiter de leur expertise.
A l’issue de cette séance, le Président de la Chambre des Conseillers a adressé un message à Sa Majesté le Roi Mohammed VI au nom des participants à ce colloque.

CCME

Une agence pour les marocains du monde peut elle être une chance pour la régionalisation avancée?

Dans le monde entier, la démocratie, qui ne se limite plus à une simple représentation, a besoin de l'implication d'une société civile qui s'approprie l'espace public à travers des consultations, des concertations et des co-constructions des politiques publiques: c'est la démocratie participative. Elle se nourrit d'initiatives locales pour enrichir les débats publics et contribuer à l'édification d'une citoyenneté active qui ne peut se réaliser sans véritable démocratie représentative.
Le colloque international «Marocains du Monde et la régionalisation avancée», organisé à Rabat par la Chambre des Conseillers et le Conseil de la Communauté Marocaine à l’Étranger a posé plusieurs questions notamment sur le rôle de la société civile MRE dans la mise en œuvre de cette nouvelle donne. Comment la régionalisation avancée peut elle être une chance pour les marocains d'ailleurs et comment ces derniers peuvent ils, à leur tour, être une véritable chance pour ce processus vital pour le Maroc de demain.

Nécessité de nouveaux opérateurs MDM
Les recommandations du colloque ont insisté sur l'intégration des MDM dans le projet de la régionalisation avancée, l'identification de leurs besoins et ceux de leurs familles dans les régions. Mais si les intervenants ont également recommandé l'installation de « services spécialisés dans la gestion des affaires des MDM dans chaque région », on ne peut qu'espérer plus de discernement pour favoriser l’émergence de nouveaux opérateurs, à la hauteur des défis, tranchant avec tout clientélisme. L'avenir du projet en dépendra.
Cependant, si la centaine de marocains venus de plusieurs pays a pris connaissance de la nouvelle loi organique 111-14 relative aux régions, des possibilités d'appui de la migration dans le développement du territoire ou du Programme Régional Initiatives MRE dans l'Oriental (PRIMO)... la question de la participation politique s'est invitée, presque naturellement, dans les débats et plusieurs représentants de le société civile ont souhaité plus d'échanges, de dialogue et de concertation à ce sujet.( Lire la suite...)


Retour haut